Destination Gaspésie

Municipalité de la MRC de la Haute-Gaspésie

Cap-Chat est une municipalité située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de La Haute-Gaspésie dans la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine au Québec au Canada. La ville de Cap-Chat actuelle a été constituée le 15 mars 2000 par le regroupement de la ville de Cap-Chat et de la municipalité de Capucins.


l existe deux théories quant à l’origine du nom de la localité. La première est toute simple : le Cap-Chat, rocher ressemblant à un chat selon certains, en serait la souche. D’ailleurs, selon une légende, un chat se promenant sur la grève, tuait et dévorait de nombreux animaux. La fée-chat, passant par là, l’accuse d’avoir dévoré sa progéniture et le transforme en rocher pour l’éternité. Par contre, l’hypothèse la plus plausible y voit la déformation du nom d’Aymar de Chaste, lieutenant général de la Nouvelle-France en 1603.


Le nom de Cap-Chat est désigné pour la première fois sur une carte en 1612 sous le nom de « cap de Chate » par Samuel de Champlain. Le 28 mars 1668, Denis Riverin reçut en concession le fief de Cap-Chat. Il y exploita surtout la pêche au saumon.

 

C’est en 1836 que six familles virent s’établir à Cap-Chat suivies par d’autres par la suite. Une mission catholique y était desservie à partir de Sainte-Anne-des-Monts. En 1842, le canton de Cap-Chat fut officiellement érigé. Le 12 mai 1864, la paroisse catholique est érigée canoniquement sous le nom de Saint-Norbert de Cap-Chat et son premier curé fut l’abbé Louis-Nicolas Bernier. La paroisse comprenait alors 600 habitants.

 

En 1871, suite à de nombreux naufrages, un phare est érigé à Cap-Chat. En 1878, les compagnies forestières Richardson et Russell s’installèrent à Cap-Chat en recevant une concession de 777 km2 pour l’exploitation du bois à destination de l’Angleterre. En 1899, Cap-Chat comprenait une population de 1 200 habitants.

 

En 1916, le curé Louis-Octave Caron fit construire une église, puis, en 1928, un presbytère. Le 6 mai 1916, la municipalité du village de Cap-Chat se détacha de la paroisse.

 

En 1930, Cap-Chat avait une population de 2 300 habitants. Source Wikipédia